vendredi 19 octobre 2012

Mr Peanut - Adam Ross

David a toujours aimé sa femme, Alice. Pourtant, parfois, il rêve de sa mort. Mais peut-on être coupable des rêves que l'on fait ? Le problème, c'est qu'Alice est morte. Réellement. Pour les deux policiers en charge de l'enquête, il est clair que son rôle ne se limite pas à celui du mari inconsolable... Dans ce premier roman hypnotique, Adam Ross livre une cartographie acerbe des relations humaines, véritable film noir à la fois surréel, hilare, tragique. Captivant.

Ma foi, je ne saurais dire si j'ai aimé ce livre. Je l'ai lu, jusqu'à la dernière ligne mais l'impression que j'ai eu, c'est plutôt une déception.
Pourtant, c'est un livre qui est plutôt bien écrit, le style de l'auteur est plutôt simple même si parfois il faut faire attention a ne pas perdre le fil. Car en effet, on a en premier lieu, le couple David/Alice, le couple de l'inspecteur, le couple du deuxieme inspecteur (qui n'est pas sans rappeler le Fugitif avec Harrison Ford)...

Ce roman est un livre qui parle des rapports de couple et je pense que ça m'a attristée quelque part, parce moi je vois l'amour comme quelquechose de beau et comme une fête alors que le couple Alice/David (ainsi que les autres) n'en dépeint que les mauvais cotés... Aucun couple n'est heureux... Je qualifierais donc ce livre de noir finalement. Il n'y a rien qui se passe bien.

Pour le style de l'auteur, c'est simple c'est fluide, je l'ai déja dit. Cependant, il faut faire attention à ne pas se mélanger dans les histoires, et dans l'histoire dans l'histoire. Ca par contre, je ne l'avais pas vu venir, je dois dire que je me suis fait bien baladée...
Et je suis d'accord avec le qualificatif de captivant, parce que j'ai vraiment voulu savoir comment ça finissait...

Quand à la fin, ben j'ai été déçue. Parce que finalement alors que la construction du récit laissait espérer mieux, on se retrouve face à une fin banale. De plus, l'auteur apporte également une précision finale, qui à mon sens fout tout par terre.

Enfin, bref, c'est un livre qui m'a laissée songeuse, avec une sale impression sans aller toutefois jusqu'au malaise...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire