dimanche 9 septembre 2012

La conversation amoureuse - Alice Ferney

Ce roman aurait pu s'appeler " le Livre de l'Amour ". Gilles est un homme mûr en instance de divorce, Pauline est une belle jeune femme heureuse en ménage. Ils se connaissent à peine, et pourtant la soirée les mène inexorablement l'un vers l'autre. De sous-entendus en aveux, leur dialogue fait de silences et de trouble révèle la magie du commencement. En parallèle, d'autres couples se font et se défont en d'autres conversations amoureuses. On assiste, émerveillé, à la naissance d'une passion inéluctable tout en décryptant le jeu de la séduction. Avec talent, Alice Ferney saisit délicatement le désir et ses frémissements

Plusieurs mois après l'avoir commencé, j'ai terminé ce roman. Plusieurs mois, non pas que je ne l'ai pas aimé, mais il était mon livre de salle d'attente... J'y passe pas mal de temps dans ces salles, avec ma puce handicapée... Plusieurs mois parce qu'il y a eu les vacances... Bref !

J'ai adoré ce livre. Parce que déjà, je suis une grande romantique et forcément un livre qui parle d'amour, ben déjà, c'est un bon départ.
C'est un livre doux également. C'est une romance lente entre Gilles et Pauline, une romance qui prend son temps, entre questionnements, sentiments naissants, et mensonges. Un bonbon, un livre qui m'a réconfortée quand j'allais pas très bien dans a vie sentimentale.

Le roman se passe principalement pendant une soirée entre Gilles et Pauline. Autour de celle-ci se greffe une soirée parallèle avec d'autres couples de leur connaissance.

Ce livre m'a touché en plein coeur parce que je m'y suis retrouvée. J'y ai retrouvé la passion adultère que j'ai éprouvé pour Dominique. Mon dieu quel amour, j'ai jeté dans cette histoire...
Evidemment, ce livre me parlant particulièrement, je me suis beaucoup identifiée à Pauline dans sa façon de vouloir le séduire, sa retenue et sa pourtant très forte envie de le séduire. Dans son attente envers lui, ses déceptions aussi...
Gilles, lui, est évidement le stéréotype de l'homme marié, qui provoque le frisson, le désir, mais qui est finalement assez lâche...

Autour de cette soirée, se greffent les histoires d'autres couples, d'autres personnages, d'autres considérations sur l'amour. et parfois le désamour...

Malgré le fait que ce livre est tout de même pour moi un coup de coeur, j'ai eu beaucoup de mal avec le style de l'auteur. Le style d'écriture est dense, les dialogues ou conversations sont intégrés à la narration et on se perd parfois dans qui parle. J'ai failli abandonner...
Le second point négatif, est qu'il ya énormément de personnages, je me suis perdue dans les couples...

BRef, un coup de coeur quand même. Ce n'est pas un livre qui se dévore, c'est un livre qui se déguste et qui fait du bien à l'âme...

1 commentaire:

  1. Coucou !

    Je vois que je ne suis pas la seule à ne pas adorer le style d'Alice Ferney...

    C'est sûr que si tu as connu ça, ça doit être particulier à lire...

    RépondreSupprimer