jeudi 20 septembre 2012

Justine ou les malheurs de la vertu - Sade

Rejetant la douce nature rousseauiste, Sade dévoile le mal qui est en nous et dans la vie. La vertueuse Justine fait la confidence de ses malheurs et demeure jusque dans les plus scabreux détails l'incarnation de la vertu. Apologie du crime, de la liberté des corps comme des esprits, de la cruauté, « extrême sensibilité des organes connue seulement des êtres délicats », l'oeuvre du marquis de Sade étonne ou scandalise. « Elle paraît bien n'être, dit Klossowski, qu'un seul cri désespéré, lancé à l'image de la virginité inaccessible, cri enveloppé et comme enchâssé dans un cantique de blasphèmes. » C'est aussi une oeuvre d'une poésie délirante et pleine d'humour noir.

J'ai toujours voulu lire du Sade parce que j'étais curieuse de voir si c'était aussi "sulfureux" qu'il y paraît. C'est comme ça, j'avoue c'était vraiment ce coté-là qui m'intéressait. Maintenant que tout le monde sait que je suis une chaudasse (et ce n'est pas mon homme qui me contredira), je peux continuer. Lol.

Je n'ai pas aimé, je n'ai pas aimé le style d'écriture. Ca m'a paru lourd, indigeste, TROP philosophique... Le bien, le mal, la vertu, le vice... J'ai du me concentrer pour lire et je ne suis pas sûre encore d'avoir tout compris...

Au niveau des personnages et de l'histoire, je ne suis pas allée bien loin pour pouvoir en dire grand-chose. En revanche, j'ai noté des incohérences (Justine devient Thérèse ? C'est aussi censée être la soeur de la femme du couple qu'elle rencontre pourtant elle ne la reconnaît pas ?). Ca a gaché un peu plus ma lecture. Ou alors, je n'y ai encore rien compris.

De plus, Thérèse et l'accumulation de ses malheurs m'a agacée, elle n'a pas de faille, c'est vraiment TROP le bien incarné.

Quant au coté sulfureux, ben je n'en ai pas lu assez pour m'en faire une opinion.

Bref, je n'ai pas aimé parce que ben tout simplement ce n'est pas mes gouts. Ou alors, au vu des critiques dithyrambiques sur Amazon, je suis passée à coté et je n'ai pas compris la symbolique ?

J'ai été vaincue page 77.

Sans rancune, Marquis. Au niveau du sulfureux, je vais retourner lire Union.

1 commentaire:

  1. OMG! Je l'ai lu entre Décembre 2011 et Janvier 2012 et je n'ai pas non plus aimé... À l'époque, les seuls livres Français que j'avais sur ma liseuse électronique étaient des Classiques (livres gratuits sur amazon) car étant à l'étranger, les livres Français, je ne pouvais pas les acquérir...

    Je l'avais lu par dépit mais c'est moins qui suis sortie vainqueur ! Je l'ai lu en quelques jours (étant donné qu'on était autour de la nouvelle année, je ne sortais pas beaucoup et passais ma journée à lire pratiquement...).

    RépondreSupprimer